Analyse du Marché des Changes par Philippe LHERMIE pour JFD Brokers – 22/08/2017

A compter de la rentrée, Philippe LHERMIE ( http://videobourse.fr/formation-trading-forex-philippe-lhermie-trader-professionnel/ ) proposera sur JFD Research ( https://www.jfdbrokers.com/en/research-education/jfd-research.html ), des analyses de marchés régulières et des webinaires sur différentes thématiques relatives au trading:

Bonjour à tous, le courtier JFD Brokers ( https://www.jfdbrokers.com/fr/ ) m’a demandé de publier quatre fois par semaine des analyses de marché. J’ai donc l’honneur ce matin, d’écrire la première analyse qui sera publiée sur le site VideoBourse. Je vous souhaite une bonne lecture.

Analyse réalisée le 22/08/2017 à 9h20.

Contexte de marché :

En l’absence de chiffres hier, les opérateurs de marché se sont focalisés sur les risques géopolitiques avec l’annonce des exercices militaires conjoints par les USA et la Corée du Sud et le départ de Steve Bannon, le conseiller très controversé de Donald Trump qui n’a pas suffi à rassurer. Toutefois, il faut relativiser car ces exercices militaires ont lieu chaque année depuis 1976 et sont accompagnés à chaque fois d’une menace de la Corée du Nord qui reste lettre morte.

D’ailleurs, l’avertissement adressé ce matin par le commandement militaire américain envers la Corée du Nord, n’a pas d’effet risk-off puisque le franc suisse continue sa baisse initiée vendredi dernier, signe que la peur est loin de gagner tous les traders pour l’instant.
Le seul chiffre intéressant qui va sortir aujourd’hui est l’indice ZEW allemand. Hormis un fort écart à la baisse avec consensus, il vaudra mieux ne pas prendre de position sur ce chiffre car l’attention des traders n’est pas là. D’autant plus que les traders sont confortés sur la solidité de l’économie allemande avec le rapport de la Bundesbank sorti hier.
L’événement macroéconomique très attendu de la semaine est la conférence annuelle de Jackson Hole dans le Wyoming où 150 banquiers centraux et économistes se réunissent. D’un point de vue trading, la celle-ci commencera avec le discours d’ouverture de Janet Yellen à vendredi 16 heures (Paris Time) mais il est peu probable que le dollar soit influencé à ce moment-là, car le sujet sera la « Stabilité Financière ».

Mais attention aux positions gardées ouvertes durant le week-end et un gap éventuel à la réouverture le dimanche en Australasie, car la conférence se terminera le samedi et une interview d’un journaliste peut sortir entretemps….

Alors que l’on apprend que les services secrets protégeant la famille Trump ne seront plus financés à partir du 30 septembre, le relèvement du plafond de la dette US qui doit être voté au congrès, commence à être dans les esprits des traders. En effet, certains républicains conditionneront le relèvement du plafond aux réductions de dépenses dans le budget gouvernemental. Si le clash perdure, les comptes du Trésor US pourraient être vides à la mi-octobre et le dollar en pâtirait car entres autres, cela relèguera la réforme tant attendue sur les impôts des sociétés au second plan. En, tout cas, le Sénateur républicain Mich Mc Connell a estimé hier qu’il n’y a aucune chance de ne pas obtenir un accord pour le relèvement de la dette.

EUR/USD :

Hier, l’Euro était en hausse contre les devises du G7 et est surtout dirigé par le dollar à court terme. En effet, la monnaie unique apparaît (malgré les attentats de Madrid) comme un ilot de sécurité contre les risques géopolitiques majeurs comme les disputes entre la Corée du Nord et les Etats-Unis et les déconvenues de Trump).

A Jackson Hole, Draghi parlera vendredi à 21 heures et les opérateurs anticipent que celui-ci ne parlera pas, ni de QE ni du niveau surévalué de l’Euro. Cette absence attendue de commentaire a aussi généré des achats par anticipation hier, mais n’oubliez pas que le mouvement est plutôt mouvement dollar qu’un mouvement euro.

Avant Jackson Holes, l’attention des traders va se focaliser demain matin à 9 heures sur le discours de Mr Draghi à Lindau en Allemagne. Toutefois, le sujet étant « les sciences économiques », il est probable que cela ne soit pas un market-mover car aucune information de politique monétaire ne risque d’être divulguée.

Le positionnement long euro des acteurs s’est accru ces dernières semaines et une banque française indique que les inquiétudes de la BCE et de la Bundesbank concernant l’appréciation rapide de l’euro et son impact sur l’inflation en Zone Euro pourrait retarder après septembre toute décision de normalisation du QE.
En tout cas, certains traders de banques US restent haussiers et comptent se mettre longs plus bas, vers 1,1650 soit juste au-dessous du plus bas vu brièvement après la sortie des minutes de la BCE. Ce matin, comme la consolidation sous 1,1800 n’a pas rencontré de ventes stoploss, des ordres acheteurs sont apparus vers 1,780. Sur le haut, des ordres de vente sont signalés à 1,1800 et 1,1850 liés à des stratégies options et des ventes massives de système à 1.1890.
On notera deux grosses échéances d’options cet après-midi à 1,1650 (2,38 milliards €) et 1,1850 (2,1 milliards €).

 

EUR/CHF : La paire continue de remonter ce matin. Comme le souligne une banque française : Même si la situation géopolitique s’aggravait encore, étant donné la divergence de politique monétaire entre la BCE et la BNS, toute baisse de l’EUR/CHF resterait limitée et recommande d’acheter à 1,1320 avec un stoploss à 1,1050 et un take-profit à 1,1800. La BNS qui n’est pas intervenue récemment depuis la hausse jusqu’à 1,1502, pourrait très bien recommencer si les tensions géopolitiques s’aggravaient, mais très probablement à des niveaux inférieurs à 1,1000.

 

GBP/USD :
Le câble évolue ce matin sur sa moyenne mobile 100 jours. Ce matin les traders surveillent le chiffre des emprunts du secteur public (« Public Sector Net Borrowing ») qui va sortir à 10h30 et s’attendent à une réduction consistante, comme d’habitude pour le mois de juillet, chaque année. D’autant plus que les derniers chiffres d’épargne des consommateurs anglais publiés par l’ONS, ont été revus à la hausse. Toutefois, ce chiffre n’est pas considéré comme un market-mover significatif par les traders.
Des ventes stoploss sont indiquées à 1,2830 et quelques achats de taille moyenne sont positionnés plus bas à 1,2800
Support important à 1,2648 (moyenne mobile 200 jours).

USD/JPY :
La paire rebondi ce matin après avoir enfoncé hier deux fois le plus bas du 15 juin situé à 108,82, le prochain support important étant le plus bas du 14 avril à 108,12. Même parmi les paires majeures, cette paire est la plus sensible aux risques géopolitiques, le mouvement ressemble pour l’instant plus à des prises de profit sur des positions risquées (débouclement de carry trade) plutôt qu’à des rapatriements d’argent de la part des investisseurs japonais.
L’attention des traders se porte sur un article du Nikkei spécifiant que la BOJ achète des ETFs pour de grandes quantités.
Mes sources indiquent quelques achats stop à 109,50 mais aussi quelques ordres vendeurs juste au-dessus à 109,60 ainsi que d’autres ordres de vente à l’approche de 111,00. Des ordres d’achats de taille moyenne en provenance de banques japonaises sont situés à 108,50, et de taille importante à 108,00, juste en dessous du plus bas vu annuel, le 17 avril dernier.

Remarques :
Demain, je ne pourrai pas publier d’analyse de marché, je vous donne donc RDV jeudi matin. Bons trades à tous !

Fabien LABROUSSE

Je réalise des vidéos sur les thématiques bourse / trading / finance avec différents professionnels depuis 2007 qui sont ensuite diffusées sur mon site VideoBourse.fr ainsi que sur la chaîne Youtube liée qui compte actuellement 12 731 abonnés pour plus de 3 600 000 vues. Mon activité est suivie sur les réseaux sociaux par nombre de particuliers souhaitant investir leur épargne et de professionnels (brokers et courtiers, institutions financières, traders, gestionnaires, économistes et analystes). VideoBourse compte également un forum actif de 6336 membres. L'ensemble de ces services sont proposés gratuitement à l'audience, mon business model reposant sur la réalisation campagnes de communication / marketing.

Vous aimerez aussi...