fbpx

Le Bilan

Le bilan est un document comptable composé du compte de résultat, du bilan et d’annexes, qui vise à  synthétiser l’année qui vient de s’écouler au sein d’une entreprise. Il est donc logiquement publié le 31 décembre, mais cela peut également être fait chaque trimestre ou semestre dans les grandes entreprises.

Présentation :

Ce document permet d’étudier en détail les comptes d’une société pour déterminer ses forces, ses faiblesses, ses point sensibles et ses points forts, afin d’en déduire une valorisation théorique. A quoi sert une valorisation théorique ? Et bien tout simplement à savoir si l’action liée à l’entreprise est sur ou sous cotée ; concrètement, à savoir s’il est préférable d’acheter ou non un titre. Pour le réaliser, l’on dispose de plusieurs outils, tels que les sites Internet ou documents officiels des entreprises, de leurs rapports annuels…

Définition :

Le bilan est la situation économique d’une entreprise à un moment donné, il comprend les ressources de la société et les emplois de ces ressources. Il se présente en deux parties, l’actif et le passif.

Les grandes lignes de la réalisation d’un bilan :

    • Le bilan Actif. Pour le calculer, il faut prendre en compte les «immobilisations*» (voir lexique), tels que les immobilisations corporelles, comme les installations, les machines, les terrains… ; les immobilisations incorporelles comme les fonds de commerce, les brevets ainsi que les frais d’établissement; et les immobilisations financières comme les prêt en cours de l’entreprise.

Il faut également tenir compte de l’actif circulant de l’entreprise, avec ses créances, ses stocks*, son patrimoine et son capital.

    • Le bilan passif. Pour le calculer, il faut tout d’abord prendre en compte les dettes de l’entreprise, comme ses emprunts ; puis ses capitaux propres, tels que ses résultats (bénéfices ou pertes), et son capital ; et enfin ses provisions pour risques et pour charges.

*Les immobilisations sont les biens ou valeurs qui restent durablement sous la même forme au sein d’une entreprise. Il est conseillé de vérifier la valeur réelle des biens inscrits au bilan pour une réévaluation potentielle.

*Les stocks représentent un  cout considérable dans les finances de l’entreprise. Pour son bon fonctionnement, il est préférable pour une entreprise que son stock s’écoule rapidement, voire de travailler à flux tendus. Il Convient ici aussi de les réévaluer correctement si le cas vous y oblige. L’analyse de ces stocks s’avère bien plus pertinente qu’il n’y parait.

Les différents éléments composants le bilan :

Les provisions. Ceux sont des charges calculées par l’entreprise, inscrites au passif du bilan en prévision de pertes à venir sur certains points de son activité.

Les disponibilités. Il s’agit des instruments financiers de gestion de trésorerie d’une société (Les SICAV) mais surtout l’estimation du capital disponible. L’analyse peut varier en fonction de la taille de l’entreprise, de son secteur d’activité…

Les dettes. La capacité de remboursement de ces dettes par l’entreprise, plus que le niveau des dettes qu’elle contracte sont intéressants. Cette capacité peut se mesurer en divisant les fonds propres par la somme des fonds propres et des dettes à moyen et long terme.

Plus le résultat de ce calcul est élevé, plus la société sera apte à faire face à ses dettes.

Les fonds propres qui incluent des éléments tels que les avances conditionnées ou les titres participatifs. Enfaite, ceux sont les fonds remboursables en cas de nécessité, après désintéressement de tous les autres créanciers. Il représente la situation nette de l’entreprise. Il convient de relier directement le niveau des fonds propres au secteur d’activité. Il convient de comparer le niveau des fonds propres et le niveau des immobilisations, les fonds propres doivent couvrir les immobilisations. La différence entre les deux s’appelant le Fond de Roulement.

Il est important de noter que :

    • Le total de l’actif est toujours égal au total du passif.