Comment se définit le prix d’une action ?

Le  prix d’une action est définit par les fameuses lois de l’offre et de la demande. Comme expliqué juste avant, tout ce qui est rare est chère est un principe qui s’applique parfaitement au fonctionnement de la bourse.

Concrètement, si vous achetez l’action X à 20 euros en 2007 (Point 1 du graphique), et que l’entreprise X se développe, ouvre de nouvelles filiales, et rencontre un fort succès au court de l’année 2008, ayant grossit et dégageant plus de profit, votre action, soit votre petite part de l’entreprise, intéresse de plus en plus d’investisseurs, et croit (Point 2 sur le graphique) donc naturellement avec le prix le l’entreprise globale, vous pourrez donc la proposez à un prix plus chère, comme par exemple 30 euros à la fin 2008, à un acheteur qui mise lui aussi sur la croissance futur de l’entreprise. En un an, vous avez donc augmenté votre capital de 50% transformant vos 20 euros en 30 euros

Bien sur, dans la réalité, vous êtes soumis à ce que l’on appelle les frais de courtages, qui vous prendrons entre 3 et 7 euros minimum selon le courtier que vous avez choisi à l’achat puis à la vente, une opération avec de si petits montant n’est donc pas intéressante, c’est pourquoi la plus part du temps les investisseurs possèdent 100 actions de tel société, 200 d’une autres… car plus on en prend, moins les frais de courtage sont significatif. Nous reviendrons plus en détails sur cet aspect dans une leçon suivante.

Vidéos relatives à la définition du prix d’une action: